Augmentation des arrêts maladie des fonctionnaires

Augmentation des arrêts maladie des fonctionnaires

La Cour des comptes constate « une croissance soutenue » des arrêts maladie. Le nombre de jours d’arrêt maladie par agent a ainsi augmenté de 21% entre 2014 et 2019.

La plupart des arrêts maladie sont de courte durée, environ 57% en 2018. Il est proposé une vaccination contre la grippe. La lutte contre les arrêts maladie peut également passer par des mesures prophylactiques des employeurs qui leur imposent une obligation de moyens en matière de protection de la santé des agents.

 

Douze jours par an d’arrêts-maladies en moyenne

En moyenne, un agent posait 12 jours annuels d’arrêts-maladies en 2019, contre 10 en 2014. Cela représente un coût total de 11,9 milliards d’euros en se basant sur des chiffres de l’Insee.

La Cour conseille de frapper fort  

La Cour souhaite des actions fortes, notamment en frappant au portefeuille. Il pourrait s’agir de moduler des indemnités en fonction des absences. Pour la Cour, il faut plus de contrôles. Il serait possible d’agir sur les jours de carence.

Toutefois, elle reconnaît que les études statistiques disponibles « peinent à faire émerger un consensus sur l’efficacité du jour de carence ». Pour les arrêts de longue maladie, la Cour conseille d’unifier les deux congés qui existent actuellement. Le système est jugé inefficace, confus et complexe.

Pour la crise de la COVID-19, la Cour des comptes salue la mise en œuvre, dans l’urgence, de « dispositifs inédits et pragmatiques ».

 

Théo GAILLAC

Théo est étudiant en journaliste dans une grande école. Il est spécialisé dans les informations locales. Théo permet d’apporter une information au plus près de nos lecteurs.