COVID-19 : l’immunité « surhumaine » mythe ou réalité ?

COVID-19 : l’immunité « surhumaine » mythe ou réalité ?

Après l’immunité naturelle, l’immunité vaccinale, l’immunité collective, il faut parler de l’immunité « hybride », « pare-balles », ou « surhumaine ». Ce sont des chercheurs américains qui ont trouvé ce type d’immunité. Cette dernière offre un niveau d’anticorps particulièrement élevé à certains malades.

 

Immunité « surhumaine » ou « hybride »

Le caractère hybride vient de sa puissance et de son efficacité.

Les personnes concernées ont été exposées au virus de façon hybride, c’est-à-dire que ces individus avaient été d’abord infectés par le Covid-19 et ensuite cette année ont été vaccinés avec des vaccins à ARN messager.

Des scientifiques ont prouvé que cette immunité permettaient de lutter contre toutes les formes de COVID-19.

 

Un vaccin pancoronavirus, sous conditions

Les vaccins à ARN sont un élément majeur pour renforcer une réponse immunitaire contre les variants. Toutefois, il y a une condition. Il faut d’abord attraper un des coronavirus.

L’étude menée n’était pas à grande échelle, ce qui laisse planer un doute sur l’efficacité.

Les pistes d’immunité pour l’avenir

Une troisième dose ne pourrait qu’augmenter la réponse immunitaire, mais pas forcément en la rendant une immunité surhumaine.

L’immunologiste John Wherry considère qu’une « troisième dose du vaccin donnerait probablement un coup de pouce à ces anticorps et pousserait plus loin l’évolution des anticorps ».

 

Eddy BILLON

Eddy est un retraité qui a travaillé dans des entreprises de communication à dimension internationale. Grâce à son expérience, il apporte un regard d’expert à nos communications et nos articles.