Objets connectés : opportunités

Objets connectés : opportunités

Le marché de l’IoT, ou internet des objets, devrait s’accroître très sensiblement dans les années à venir, et notamment dans les villes « intelligentes ». Ces nouveaux objets communicants sont partout et concernent déjà ou concerneront dans un futur proche un grand nombre de métiers dans nos collectivités. L’objet de cette fiche est de faire un point sur les différents cas d’utilisation dans les services techniques des collectivités.

 

De quoi est composé un système IoT ?

L’internet des objets (Internet of things – IoT) est une infrastructure permettant d’interconnecter des objets appelés capteurs par l’intermédiaire de réseaux de communication sans fil à des plateformes de collecte, d’hébergement, de traitement des données. Les données ainsi produites sont utilisées pour rendre un service aux utilisateurs par l’intermédiaire d’une application par exemple.

 

Un secteur à enjeu

Dans plusieurs secteurs, la localisation des objets est hautement stratégique. Rien que pour les particuliers, avoir accès aux positionnements des objets du quotidien peut se révéler extrêmement pratique et faciliter la vie quotidienne. Depuis quelques années, le nombre de vols de deux roues a fortement augmenté, notamment dans les grandes villes où la mobilité est devenue essentielle. Si un scooter ou un vélo est dérobé, le propriétaire peut désormais connaître sa position exacte pour ensuite la transmettre aux autorités compétentes.

Dans l’industrie de la logistique et du transport, la localisation est aussi une plus-value non négligeable. Désormais, une entreprise peut suivre un colis dans des moments stratégiques. Cette localisation permet au destinataire de connaître l’avancée de son acquisition. Pour l’envoyeur, cela donne accès un contrôle constant de la livraison pour pouvoir gérer d’éventuels dysfonctionnements.

 

Une technologie adaptable aux besoins des marchés

Malheureusement, les objets connectés ne possèdent pas la même autonomie de batterie que certains smartphones rechargeables facilement. En fonction de la typologie du secteur d’activité, un objet connecté peut passer de nombreux mois sans avoir la possibilité de se recharger ce qui empêche d’avoir une localisation optimale. La mondialisation a fortement rallongé la distance entre la demande, la conception et l’envoi. Un produit conçu en Chine à destination de l’Europe doit parcourir des dizaines de milliers de kilomètres, la batterie est donc essentielle. Sachant ce problème, Nestwave a décidé d’effectuer un travail important pour économiser la consommation de batterie.

L’implémentation de la technologie Nestwave est basée sur une activation précise et ciblée à un instant T. Par exemple, pour savoir ce que devient un colis, il n’est pas nécessaire de connaître sa position seconde par seconde. La start up n’utilise pas de chipset de positionnement dédié, traditionnellement utilisés dans la géolocalisation. Pour trouver l’objet connecté, un cloud active un petit bout de software qui est intégré à l’objet pour quelques secondes seulement. La puce de communication envoie des informations au cloud avant de se désactiver. Une fois cette navette terminée, le software termine de calculer la position du colis. La batterie est donc utilisée avec parcimonie pour allonger sa durée de vie.

Le prix des composants électroniques proposés par Nestwave est aussi en adéquation avec le prix des objets connectés à localiser. Payer des composants électroniques très coûteux pour les suivre semble peu adéquat. Le prix de la solution est donc totalement optimisé.

L’absence de chipset de positionnement a aussi un impact positif sur le prix. Nestwave utilise les composants électroniques déjà présents dans les objets. L’ajout d’un chipset GPS extérieur, n’a ainsi plus de raison d’être.

High Tech

Une startup en pleine expansion

Forte de sa technologie, Nestwave se lance dans une levée de fonds pour continuer son ascension. La startup est aussi en étroite collaboration avec ses premiers clients pour développer de nouvelles solutions commerciales. Nestwave collabore en priorité avec des sociétés européennes pour des raisons logistiques, mais la startup projette de se développer encore plus à l’international, notamment en Chine ou aux Etats-Unis. Malgré les nombreuses opportunités, liées à la taille du marché, Nestwave garde la tête froide et avance étape par étape pour toujours garantir une grande qualité de service.

 

Outils de haute précision

La baisse des prix et le perfectionnement de ces accessoires, qui prennent de nouvelles formes, expliquent aussi la hausse des ventes, selon les analystes.

Le chinois Huawei a ainsi lancé une nouvelle montre connectée avant le début du salon de Barcelone, qui inclut pour la première fois un capteur de haute précision qui détecte la température de la peau.

« Nous pensons que les fabricants vont continuer à ajouter des capteurs sur leurs appareils », prévoit Leo Gebbie, analyste chez CCS Insight. Il estime que 1,2 milliard d’objets connectés circuleront fin 2025.

« Il sera intéressant de voir ce qui peut être ajouté aux montres connectées, car je pense que les gens voudront de nouvelles fonctionnalités ». Même si le marché reste dominé par les grands groupes comme Apple et Samsung, des entreprises plus petites axées sur des marchés bien particuliers sont « en pleine croissance », assure Ramon Llamas, spécialiste des objets connectés chez le consultant IDC.

 

Marc ALEXANDRE

C’est un ancien journaliste de presse nationale et internationale. Il est spécialisé dans les articles d’actualités générales. Marc Alexandre est un expert des questions internationales.