Shopping hors ligne

Shopping hors ligne

L’achat de biens ou de services chez un détaillant (magasin, grande surface, site internet marchand, etc.).

Le shopping est une activité de sélection et d’achat. Dans certains contextes, il est aussi considéré comme une activité de loisir.

Le terme shopping est considéré comme un anglicisme dans certaines régions de la francophonie, comme au Québec et au Nouveau-Brunswick, où il est peu utilisé. En France, on dit indifféremment « faire les magasins », « faire du shopping » et « faire des achats ».

Pour beaucoup, le shopping est considéré comme une activité récréative et de distraction dans laquelle on visite une variété de magasins avec une intention préméditée d’acheter un produit.

Le lèche-vitrine est une activité qui consiste à visiter des magasins sans aucune intention d’acheter, pour passer le temps entre d’autres activités, ou pour planifier un achat ultérieur.

Pour certains, le shopping est une tâche de désagréments et de dépit. Les acheteurs font parfois de grands efforts pour attendre dans de longues queues pour acheter des produits populaires.

 

Lèche-vitrine

déambuler devant des vitrines de magasins et en regarder le contenu avec envie ; observer les devantures des magasins sans faire d’achat ; passer le temps à regarder les vitrines ; lécher les vitrines

 

Origine et définition

C’est depuis le XIIe siècle que le verbe lécher, dont l’étymologie reste discutée, signifie « passer la langue sur quelque chose ».

Alors s’il arrive que de jeunes enfants laissés sans surveillance fassent parfois réellement du lèche-vitrines à grands coups de langue devant les langues de boeuf de l’étal du boucher, par exemple, c’est évidemment une chose fortement déconseillée, ne serait-ce que pour de simples raisons hygiéniques ; sans même parler des traces que cela peut laisser sur la vitrine, au grand déplaisir du propriétaire du magasin qui, s’il se met à crier « lèche ma vitrine tranquille », prouve non pas qu’il est très tolérant, mais plus simplement qu’il est Auvergnat[1].

Si au, XIXe siècle, le verbe ‘lécher’ à également pris le sens de « effleurer de près » dont on pourrait croire que le substantif « lèche-vitrines » est tiré, tant on effleure alors les devantures des boutiques, le Robert indique que « lécher les vitrines », apparu au XXe siècle, est une image qui doit plutôt être comprise comme « regarder de si près et avec tant de plaisir les vitrines des magasins qu’on a l’air de les lécher ».

Particulièrement en ce qui concerne les produits qui nécessitent beaucoup de conseils et d’explications, les visiteurs doivent être informés en détails des propriétés de l’article. Ce billet vise à expliquer comment ces descriptions doivent être créées et diffusées.

Les premières étapes de la description de produit

Pour pouvoir écrire une description de produit attrayante, plusieurs questions fondamentales doivent déjà être clarifiées : elles aident dans le travail et s’appliquent comme des lignes directrices.

Voici quelques questions possibles :

  •     À quel groupe cible s’adresse-t-on ?
  •     Quelles informations sur le produit sont attendues par le client ?
  •     Comment le produit se distingue-t-il des autres fabricants ? Possède-il des caractéristiques uniques ou propose-t-il une innovation ?
  •     Quel problème résout le produit ?
  •     Avec quelles émotions le visiteur se retrouve-t-il sur la page du produit ?
  •     Existe-il des questions fréquentes au sujet du produit, et si oui, lesquelles ?

 

Le groupe cible

Le groupe cible est un facteur important, car il décide du choix des mots. Une description pré-écrite ne fait aucun effet à un client, car il ne se retrouve pas dedans, ni son intention d’acheter.

Voici deux exemples :

  •     Un vendeur d’outils fournit à ses clients des informations techniques ainsi que des fiches explicatives. Les visiteurs savent en général ce qu’ils veulent et ont besoin juste de détails, comme les normes DIN, la connectivité, la compatibilité avec d’autres systèmes, etc.
  •     description-produit-1 produit mot-clé information description boutique en ligne
  •     Illustration 1 : Commander des outils sur une boutique en ligne : faits, données, description et prix suffisent au bricoleur
  •     Une boutique en ligne de vêtements parle en revanche mieux à ses clients avec un langage pictural. En principe, ce n’est pas un vêtement qui est vendu mais plutôt le sentiment lorsqu’il est porté, les couleurs, le style et les associations connexes qui surgissent dans l’esprit du visiteur. Très souvent, on reçoit à l’agence ce conseil : „écrivez comme si vous vouliez recommander ce vêtement à une amie“. Bien que cela ne fonctionne pas dans toutes les descriptions de produits, il s’agit tout de même d’une bonne ligne directrice sur la manière et le style d’écriture.
  •     Screen-Shot-2017-07-25-at-12.12.14 produit mot-clé information description boutique en ligne
  •     Illustration 2 : Mode sur une boutique en ligne : ici, le client trouve une langue beaucoup plus vivante et animée.

Les informations

L’intention d’achat quant à un article est différente d’une personne à l’autre. Néanmoins, de nombreuses informations peuvent être rassemblées avant de commencer à écrire la description de produit. Ces informations doivent répondre aux questions que le client se pose avant d’acheter. Par exemple, dans le cadre de l’achat d’une voiture, les hommes s’intéressent peut-être plus au moteur et aux gadgets, tandis que les femmes peuvent avoir tendance à se concentrer sur l’intérieur de la voiture ou sur le côté pratique de tous les jours.

Un autre exemple serait l’achat d’un tuyau d’arrosage. Quelles informations souhaite lire le client ? Il est vraisemblablement évident pour chaque intéressé que le tuyau sert à arroser les plantes et les fleurs de son jardin. Mais qu’en est-il des points suivants ?

le matériel (épais, lourd, léger)

le diamètre (et donc le débit)

le tuyau peut-il être facilement enroulé ?

quel rangement est le plus approprié ? (on peut effectuer une vente croisée avec un chariot à tuyau)

quelles sont les possibilités de connexion, quels sont les éléments de connexion en général ?

quelle est la robustesse du tuyau par rapport à des coupures, aux pierres ou autres charges mécaniques ?

description-produit-tuyau-darrosage-3 produit mot-clé information description boutique en ligne

Illustration 3 : tuyau d’arrosage de la boutique en ligne : on peut lire ici les faits et les situations d’utilisation (irrigation, piscine, etc.).

Au cours des mois estivaux, les tuyaux d’arrosage sont aussi souvent utilisés dans le cadre d’une “douche froide”. Alors pourquoi ne pas en profiter pour le remarquer et tout simplement susciter une certaine émotion chez l’internaute (joie, amusement, moment en famille, etc.) ?

Les différences

Si un produit possède une caractéristique qui le distingue des autres fabricants (ce qu’on appelle UPS), elle doit être absolument indiquée dans la description. S’il s’agit d’une fonction importante, je voudrais même conseiller de la mettre en avant et d’y consacrer plus de place dans le texte. Cependant ici s’applique la règle du « pas trop » ! La description d’un produit ne doit en aucun cas ressembler à un événement de vente lors d’un voyage promotionnel.

Le problème

Beaucoup de produits prétendent résoudre des problèmes. Pour moi, en tant que rédacteur, c’est une vraie perche. Si un produit résout un problème, je peux directement en parler dans mon texte et cueillir les visiteurs : « vous avez un problème ? Laissez-moi vous montrer la solution. »

Mais quels problèmes peut avoir une personne qui veut acheter une machine à café à pads ?

Problème : la machine à filtre laisse le café refroidir après quelques minutes.

Solution : „Profitez d’un délicieux café chaud, de la première gorgée à la dernière goutte“

Problème : le ménage ne se compose que d’une seule personne. Une machine à filtre est éventuellement trop grande.

Solution : „Avec notre machine à pads, vous ne gaspillez ni eau ni café. Chaque tasse est un vrai régal.“

Problème : le client boit beaucoup de types de café différents, ce que la machine à filtre ne permet pas.

Solution : „Cappuccino, latte macchiato, café crème ou espresso, c’est du pareil au même. Mettez simplement le bon pad dans la machine et profitez de sa diversité.“

Les émotions

La publicité suscite chez les gens un besoin, même s’il est dans de nombreux cas inconscient. Ce besoin suscite ensuite des émotions qui conduisent finalement à une intention d’achat. Si ces émotions sont expressément ciblées dans la description du produit, le visiteur peut alors s’identifier beaucoup plus facilement à un produit. Cela augmente la probabilité qu’il passe une commande. Bien sûr, les émotions ne sont pas la garantie d’une vente, mais elles peuvent positivement influencer les chiffres d’affaires.

Ici quelques exemples :

  •         Voitures : les acheteurs de voitures de sport aiment l’action et l’adrénaline, tandis que les acheteurs de mini-bus ou de vans recherchent en général le confort. Les familles à la recherche d’une petite voiture cherchent plutôt un véhicule économique.
  •         Sport : celui qui achète un set d’haltères souhaite travailler ses muscles et se sentir attirant grâce à son corps, alors que celui qui achète un tapis de course veut plutôt aller au-delà de ses limites et améliorer ses performances. Celui qui achète un pulsomètre cherche le contrôle et la sécurité quand il fait du sport.
  •         Mode : en achetant une robe de soirée, on recherche l’attention et à être belle. Pour un t-shirt de sport, il s’agit plutôt de faire une bonne impression et de souligner une certaine partie de son corps.
  •     Bien sûr, la catégorisation des émotions des clients n’est pas toujours facile et peut rapidement conduire à des stéréotypes, mais elle peut quand même représenter une bonne approche de la description produit et conduire à de grands résultats.
  •     Comment puis-je rechercher les mots-clés les plus importants pour la description produit ?
  •     Pour la recherche de mots-clés, on recense des méthodes et des outils différents. Avec l’outil TF-IDF du module Content Success de Ryte, je peux obtenir un très bon aperçu des termes à utiliser. Je dois juste saisir le mot de recherche et en quelques secondes, j’aperçois les termes les plus importants.

Le shopping (aussi appelé magasinage1 au Québec) est l’acte d’effectuer un achat.

 

Gilles JEAN

Gilles est un bénévole qui n’a pas d’expérience en matière de journalisme, mais il a une grande envie d’apprendre. Il nous apporte son dynamisme et son expérience dans le monde associatif.